François Bon : Notes sur Balzac

bon_balzacJ’ai débuté en février 2013 une série de billets sur ma lecture de Balzac Vous n’êtes pas sans savoir que cet immense écrivain français souffre d’un problème d’image. Enfin… c’est ce qu’on dirait, aujourd’hui, si Balzac était de notre temps. Récemment, donc, j’ai rédigé un compte rendu succinct de trois œuvres – La recherche de l’absolu, Les proscrits et Louis Lambert -, toutes rattachées aux Études philosophiques que je (re)lis dans son intégralité. Récemment j’ai lu La peau de chagrin (1831) et je m’apprête à commencer Melmoth réconcilié (1838). J’y reviendrai plus tard au cours d’un prochain billet. Entre temps, histoire de faire une pause, je me suis offert les Notes sur Balzac de François Bon publiées chez Publie.net en 2008 mais qui, selon ce que j’ai pu décoder dans le texte, auraient été rédigées quelques années plus tôt.

Disons-le d’emblée, cet ouvrage n’est ni un essai ni une biographie, mais bien des notes… François Bon en a rédigées vingt-huit au total. Certaines font trois quarts de page, d’autres presque deux pages, mais jamais plus.

Le problème d’image de Balzac, François Bon le règle dès la note 5 : « Dans les manuels scolaires devrait être interdite la phrase éculée, « le réalisme de Balzac », avec l’accent inspiré sur le isme des gens qui savent. Son rapport au roman, Balzac l’invente dans récits brefs, à teneur fantastique, chacun de ces joyaux s’attelant précisément à une des frontières récit/réel. » Qu’on se le tienne pour dit : Balzac n’est pas un écrivain réaliste… Au contraire même, plusieurs de ses œuvres pourraient être qualifiées de fantastiques.

Autre chose qui m’a plu dans ces notes : le rapport à Proust, mon écrivain de prédilection. En effet, jamais je n’aurais pu établir de lien entre Balzac et Proust. Bon le fait, lui, à plusieurs occasions. Il le fait parce qu’il a lu et relu Balzac plus que tout autre personne et que, bien entendu, il connaît Proust. À ce propos, je vous invite à lire son Proust est une fiction sur Le Tiers livre.

J’ai aimé ces Notes sur Balzac, non pas pour les informations qu’elles fournissent sur Balzac lui-même, mais plutôt parce qu’elles sont une manifestation concrète ce que la littérature peut être autre chose qu’un divertissement. La littérature, en l’occurrence l’œuvre de Balzac, accompagne notre vie au quotidien : elle aide à vivre.

François Bon débute et termine ces notes par une citation de Balzac : « Toute poésie procède d’une rapide vision des choses ». Je vous laisse méditer cette phrase… ou à vous rendre à la note 28 de cet ouvrage.

François Bon. Notes sur Balzac, publie.net, 2008. Disponible à la Librairie Immatériel.fr et sur toutes les plateformes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s